Un besoin de consolider les murs, la reprise en sous oeuvre…

Bonjour à toutes et à tous,

Comme nous l’avons déjà présenté, notre objectif est d’obtenir un habitat le plus sain et économe en énergie possible. Pour cela, le traitement de l’isolation du sol est primordial. (Nous y reviendrons dans un autre article) . Nous avons validé un complexe de sol de 46 cm + 7 cm de réservation pour les tomettes et autres planchers, soit un décaissement à réaliser de 53 cm minimum.

Comme vous pouvez le voir  sur les photos de gauche, le sol existant était déjà bien plus haut que le sol extérieur, dans la partie centrale de la maison. En décaissant de plus de 50 cm, nous avons découvert que les murs extérieurs comme intérieurs (refend) étaient juste posés  sur le sol , sans fondations. La maison étant debout depuis 300 ans, cela devrait encore tenir. Mais comme nous grattons les sols, nous venons « chatouiller » la base des murs, sous l’empierrement !

De plus , la future dalle sera par endroit , sous le niveau bas d’empierrement et donc en contact directe avec la terre et la roche. Tout cela n’est pas une bonne chose pour l’isolation thermique et les risques de remontée d’humidité.

 

Décision : faire une reprise en sous oeuvre en maçonnerie pierre et chaux/sable, afin de redescendre le niveau d’empierrement des murs. La solution, reprendre 50 cm par 50 cm en creusant la terre et la roche sous le mur et remaçonner, soit au moins deux semaines de travail pour une à deux personnes !

Encore une fois bravo aux équipe de Gregory qui ont réalisé un travail de qualité et de patience

Pour nous, même si cette opération n’était pas prévue au budget, cela nous rassure quant à la solidité de l’ensemble et à la bonne performance thermique du sol.

A très bientôt

Jean Charles

 

Leave A Response

* Denotes Required Field